5 idées reçues sur la ménopause

© Istock/Getty Images

Souvent abordé sous un angle négatif, ce vilain mot a de quoi faire peur. Pourtant, la ménopause est une étape importante de la vie des femmes autour de laquelle persiste de trop nombreuses zones d'ombre. On fait le point.

Vrai et faux. Chute hormonale, flore vaginale moins protectrice (car plus acide) et sécheresse vaginale sont autant de facteurs augmentant la fréquence des cystites à la ménopause. Mais cela arrive rarement aux femmes sous THM (traitement hormonal de la ménopause) ou œstrogènes par voie vaginale. Et celles qui utilisent des gels lubrifiants, qui boivent au moins 1,5 l d’eau par jour et qui font des cures de canneberge (jus ou compléments alimentaires) sont moins souvent touchées.

Faux. L’arrêt du fonctionnement ovarien et des règles n’étant pas une pathologie, chaque femme choisit de prendre ou pas ce traitement, qui apporte la dose d’hormones dont elle est privée. Il a l’avantage de diminuer fortement les bouffées de chaleur (dans 95 % des cas) et les troubles de l’humeur, de favoriser la lubrification vaginale, la libido, le sommeil... Toutefois, pour celles qui le refusent ou dans certains cas de contre-indication comme le cancer du sein, des œstrogènes par voie vaginale (estriol, estradiol, à raison de deux applications par semaine) améliorent la qualité de la muqueuse vulvo-vaginale.

Vrai et faux. Trop de sucre et de produits à index glycémique élevé augmentent la graisse abdominale. Et comme c’est justement là que se concentre la prise de poids à la ménopause, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite