5 nouveaux hôtels parisiens... où l'on irait bien passer la nuit

ROOM SERVICE - Que ce soit pour y loger le temps d'un week-end, pour les recommander à des amis de passage, ou simplement pour aller y dîner, y boire un verre (ou même faire du sport), ces nouvelles adresses méritent le détour.

1/ Le Royal Madeleine (Paris 8e). Installé dans un immeuble typiquement haussmannien, ce quatre-étoiles - entièrement rénové et rouvert début septembre - se présente comme "une grande demeure familiale ". Sa particularité ? Il est traversé par un ancien passage couvert qui accueille désormais la réception. Dans les 59 chambres, on retrouve la touche parisienne (moulures, parquets, cheminée), rehaussées des couleurs du moment (rose poudrée, vert-de-gris, nuances bleutées). Pas besoin d'y résider pour investir dans la journée, le temps d'un repas ou d'un café, les pièces de vie : restaurant, bar à cocktails, petit salon et jardin d'hiver. Tarif : à partir de 200 € la nuit. 29, rue de l'Arcade.

2/ Le Brach Hôtel (Paris 16e). Bienvenue dans une faille spatio-temporelle inédite. Ce centre de tri postal des années 70, qui a désormais des airs de maison de verre futuriste, voit son intérieur - designé par Philippe Starck - s'imprégner des années 30. Décorées de couleurs chaudes, de matières brutes comme le bois, les 52 chambres et sept suites de ce cinq-étoiles, évoquent le Bauhaus et les surréalistes. Elles sont remplies d'objets insolites et d'œuvres d'art... façon cabinet de curiosité (ça change du minimalisme ambiant !). Ne manquez pas le rooftop avec potager, poulailler et vue à 180° sur la tour Eiffel. Sans oublier la pâtisserie du MOF Yann Brys et le club de sport dernière génération avec piscine et studio de danse (ouverts aux Parisiens). (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

iOS 12 : les nouveautés de la mise à jour de votre iPhone et iPad
Knoll, HKLiving, Bolia, Maison Madeleine... nos coups de coeur design
Géraldine Boyer (Didi & Co) : "Les guides de voyages tradis ne nous ressemblent plus"
L'Algarve par Guilherme Barata, Instagrameur basé à Lisbonne
Vélo, la coolitude incarnée : comment les marques s'en emparent