Ces 5 symptômes du Covid long qui toucheraient plus les femmes

Le Covid long "se définit par la présence de symptômes qui perdurent plus de trois mois après une infection aiguë à Sars-CoV-2", précise le gouvernement. Une maladie qui s'éternise, une fatigue intense, des troubles multiples qui affectent la santé, mais aussi la vie pro et privée, de celles et ceux qui en sont atteint·es. Mais pas tou·te·s de la même façon.

Une récente étude italienne publiée dans le Journal of Women's Health identifie ainsi que certains symptômes toucheraient davantage les femmes que les hommes.

Les femmes "plus symptômatiques" que les hommes

Afin de parvenir à ces résultats, les scientifiques ont étudié les cas de 223 patient·es positif·ves au Covid-19, en les surveillant sur une durée de 5 mois après la phase aiguë de l'infection, rapporte Medisite. Si la quasi totalité du panel a présenté des symptômes tenaces pendant toute la durée de l'observation (91 %), 84 % des hommes ont fait état d'un Covid long contre 97 % des femmes.

Chacun·e a constaté des symptômes de toux et de douleurs musculaires mais chez elles, d'autres signes étaient davantage présents.

Quels symptômes du Covid long affectent davantage les femmes ?

D'abord, le rapport dévoile que les douleurs thoraciques sont davantage repérées chez les patientes atteintes d'un Covid long.

Ensuite, l'essoufflement, qui limite drastiquement les efforts et déplacements au quotidien.

Viennent également les troubles du sommeil, qui contribuent...

Lire la suite


À lire aussi

72% des femmes "ne pensent pas demander" d'augmentation à cause de la crise du Covid
Pourquoi la précarité étudiante touche majoritairement les femmes
Pourquoi les femmes sont plus touchées par le "Covid long"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles