5 vérités sur le véganisme

Les végétariens ont tiré un trait sur la viande, les crustacés et le poisson, les végétaliens s’interdisent en outre les œufs, les laitages et le miel. Les végans, eux, placent le curseur un peu plus loin encore. En plus des restrictions précédentes, ils s’interdisent tout produit issu du règne animal : laine, cuir, maquillage testé sur des bêtes…

D’après un nombre croissant d’études scientifiques, le régime végétalien diminue les risques de maladies coronariennes, de diabète de type II, d’obésité, d’hypertension et de certains cancers. Il permettrait même de gagner en espérance de vie. Reste qu’il ne suffit pas de se passer de viande pour profiter de tous ces bienfaits. Ces derniers sont aussi liés aux fruits et légumes de saison, aux légumineuses, aux noix et aux grains entiers qui la remplacent.

À priori, pas de risque à condition de concevoir des menus qui ne négligent aucun des apports et nutriments essentiels à l’organisme. Ce qui veut dire remplacer les protéines animales par des protéines végétales comme le soja, la spiruline (une micro-algue), les graines de courge, les pois chiches, l’épeautre, le quinoa… Consommer le fer dans les épinards, les lentilles, les fruits secs et les noix plutôt que dans la viande. Choisir les amandes et les figues comme sources de calcium et prendre des gélules de vitamine B12 (fabriquée par des bactéries), indispensables au fonctionnement du cerveau.

Cette alimentation nécessite moins d’eau : il en faut environ cinq fois moins pour produire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles