6 épatantes bandes dessinées féministes à glisser dans sa valise cet été

Drôles, sensibles, mélancoliques, originales... Les histoires d'autrices et dessinatrices aussi stimulantes visuellement qu'engagées ne manquent pas. Elles abordent des thèmes aussi intimes qu'universels, sans tabou, avec authenticité, du rire aux larmes. L'idéal pour occuper vos journées cet été.

Voici notre sélection perso.

"Adieu triste amour" de Mirion Malle

Après le mélancolique C'est comme ça que je disparais, Mirion Malle revient avec une nouvelle histoire à fleur de peau, dont le titre tout aussi spleenétique évoque une chanson éponyme de Benjamin Biolay et Françoise Hardy : Adieu triste amour. L'héroïne, Cléo, voit son quotidien bousculé lorsqu'elle rencontre l'une des supposées exs de son petit ami. Elle se met dès lors à douter de l'honnêteté de ce dernier, et de la qualité de leur relation.

A travers cette histoire pleine de sensibilité, la dessinatrice et autrice déploie l'épure visuelle qu'on lui connaît bien, son sens du détail, avec un équilibre harmonieux entre l'intime et le contemplatif. Le tout, au service d'une ode à la sororité et à l'écoute. Et qui rappelle également, l'espace d'une planche, l'apport bienfaiteur de Taylor Swift à notre santé mentale.

Adieu triste amour de Mirion Malle. Editions La ville brûle. 210 p.

"Genre queer" de Maia Kobabe

Salué·e au Stonewall Book Award de 2020 (référence pour les lecteurs d'oeuvres LGBTQ), Maia Kobabe relate...

Lire la suite


À lire aussi

Pieuvres, révolution et féminisme : 6 romans à rattraper cet été
6 bandes dessinées féministes et pop à dévorer cet été
8 super bandes dessinées féministes à déposer au pied du sapin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles