6 aliments à privilégier pendant les règles pour améliorer son bien-être

Mal de dos, ventre gonflé, crampes abdominales, ballonnements, fatigue, constipation, migraine, gonflements, acné hormonale… Et on en passe. Ces douleurs accompagnent de nombreuses femmes durant leurs menstruations. Ces maux de règles, qui durent en général un ou deux jours, portent un nom : la dysménorrhée. "50 % à 70 % des adolescentes ont des règles douloureuses de façon permanente ou occasionnelle", indique l’Assurance Maladie sur son site.

Ces douleurs menstruelles peuvent être ressenties avant, pendant et même après les règles, selon les femmes. Quant à l’intensité, elle est variable. Elle peut aller de la simple gêne aux douleurs modérées ou intenses. Pour soulager tous ces maux, plusieurs femmes ont recours aux médicaments. Cependant, il existe d’autres alternatives pour amoindrir les symptômes mensuels, notamment les remèdes naturels ou tout simplement l’alimentation, qui peut venir à votre rescousse lors de vos règles douloureuses.

L’impact de l’alimentation sur les menstruations

Migraine, poids, peau… L’alimentation a un impact sur notre organisme et aussi sur les règles. "C’est complexe, l’impact de l’alimentation sur les règles est multifactoriel. La qualité alimentaire est importante pour sécréter des hormones. En outre, elle influence les cycles menstruels", indique la micro-nutritionniste Valérie Espinasse.

Autre élément : le poids de la femme. "L’idéal est d’être à un poids idéal et d’avoir un indice de masse corporelle (IMC) correct. La maigreur extrême, c’est-à-dire ne avoir pas de masses grasses dans l’organisme afin de sécréter les hormones, ou être obèse ou en surcharge morbide, soit avoir un excès de masses grasses, ne permet pas d’avoir une balance hormonale optimale", explique Valérie Espinasse. Ces facteurs sont délétères et ne permettent pas d’avoir un équilibre hormonal.

Ce déséquilibre hormonal est lié au phénomène d’inflammation menstruelle. Quant au phénomène inflammatoire, il est responsable des douleurs de règles. Vous l’aurez compris,

(...) Cliquez ici pour voir la suite