6 bonnes pratiques pour bannir le plastique de mes vacances

·2 min de lecture

L'été est là, à nous le repos. En faisant nos valises, on se demande toutefois : comment faire rimer nos convictions écolos avec notre séjour en montagne, en campagne ou au bord de l'eau ? On vous donne quelques pistes pratiques pour un été éthique, sans plastique.

Adopter des gestes éco-responsables au quotidien est un défi de taille, certes, mais immensément nécessaire. Remplacer les substances problématiques, réduire au maximum le recours aux produits polluants à usage unique, mettre un frein à une surconsommation toxique... Autant de réflexes green qui doivent désormais faire partie de notre routine. L'un des aspects majeurs de ce comportement plus conscient, d'ailleurs, c'est la remise en cause de notre rapport au plastique.

D'après l'Unep, le programme environnemental des Nations Unies, seuls 9 % de tous les déchets plastiques jamais produits ont été recyclés. Environ 12 % ont été incinérés, tandis que le reste - 79 % - s'est accumulé dans des décharges, des dépotoirs ou dans l'environnement naturel. Notamment, dans les océans, où 8 millions de tonnes de plastique échouent chaque année, nuisant directement à la faune et à la flore sous-marines. Et plus tard, à nos vies. Un constat tragique qu'on tente de limiter à notre échelle, en repensant rigoureusement nos propres habitudes.

Seulement, comment garder ces gestes écolos lorsque l'on part en vacances ? Lorsque nos repères changent, qu'on peut moins contrôler les déchets que l'on émet ? Difficile de conserver cette ligne de conduite en dehors de son foyer, en France comme à l'étranger, pense-t-on. Pas totalement à raison.

Car en anticipant et en se renseignant sur la provenance de ce qu'on achète ou de ce qu'on consomme sur place, on peut parvenir à déconnecter sans sacrifier nos convictions. On a rassemblé quelques manières d'y arriver.

1- Bien penser sa valise

Tout commence par la valise. Par s'assurer que l'on n'oublie rien à l'aide d'une liste d'objets à emporter en fonction de la destination et de la durée du séjour, d'abord. De quoi éviter le passage au supermarché pour une brosse à dents, à cheveux qu'on possède déjà... chez nous. Et puis, par l'ajout de matériel indispensable à nos sorties.

Au lieu... Lire la suite sur le site Terrafemina Ce contenu peut également vous intéresser :


5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles