6 jeux pour aider son enfant à booster sa mémoire

Un enfant doué, ce n'est pas (seulement) celui qui a un QI qui dépasse la moyenne. C'est surtout un enfant qui a une mémoire de travail super efficace selon Stéphanie Brillant, journaliste et réalisatrice, dans son livre "Guide du cerveau pour parents éclairés" (Actes Sud). La mémoire de travail, qu'est-ce que c'est ? Contrairement à ce que l'on nomme la mémoire à court ou à long terme, il s'agit d'un espace de traitement des informations dans le cerveau. "C'est une fonction cognitive capitale pour le bien-être de nos enfants, pour leur capacité de régulation émotionnelle. Elle sert aussi à la prise de décision", explique la journaliste. La mémoire de travail nous permet de faire des liens entre les choses. Elle glane les informations et fait des recoupements entre elles, c'est comme si on allait se servir dans une bibliothèque d'un élément enregistré et on le ressortait pour les besoins d'une réflexion.

Chez les tout-petits, elle est limitée. Quand on demande à des enfants de 2 ans "tu préfères un jouet ou une peluche ?", la plupart sélectionne l'objet proposé en dernier, quel que soit le choix offert. Car leur mémoire de travail est déjà arrivée à saturation. Plus tard, quand celle-ci fonctionne mal, des difficultés de lecture ou de compréhension peuvent survenir, la mise en perspective se fait moins bien, la concentration est moins bonne. Cela a même des conséquences sur le plan émotionnel. Avec une bonne mémoire de travail, l'enfant gère mieux la rumination, est moins freiné par la frustration. La bonne nouvelle, c'est que cette mémoire se travaille. Et que les premiers résultats se font sentir rapidement, à la fois sur les apprentissages, mais aussi sur la concentration et sur l'humeur. Stéphanie Brillant nous propose 6 jeux pour aider son enfant à stimuler sa mémoire.

Combinaison de mots

A voix haute, énoncez deux mots "école"-"lapin". L'enfant doit les mémoriser puis les restituer. Ensuite, vous pouvez passer à trois mots "copain"-"valise"-"sucette". Faites 3 sessions

(...) Cliquez ici pour voir la suite