6 remèdes de saison avec l'huile essentielle de ravintsara

·1 min de lecture

Pour les passionnés d'aromathérapie, observer un ravintsara de Madagascar est source d'émerveillement. En Italie, la ville de Pise a le privilège d'en posséder un au sein d'un jardin botanique datant du XVI e siècle. Aussi appelé "faux camphrier", ce grand arbre majestueux de la famille des Lauraceae est originaire d'Asie et acclimaté à Madagascar.
De ses feuilles est extraite une huile essentielle exceptionnelle, aux vertus efficaces pour les sphères ORL et pulmonaire. C'est aussi une huile expectorante, stimulante et équilibrante…

Cette huile essentielle est conseillée pour aider à dégager les voies respiratoires encombrées et les nez bouchés. Elle contient aussi des monoterpènes et des monoterpénols, ce qui en fait une huile essentielle antivirale très puissante. On l'utilise enfin en olfactothérapie sur le plan psycho-émotionnel : angoisse, fatigue, manque d'entrain, pessimisme... son huile essentielle vient au secours des anxieux.

>> A savoir : contrairement à ce que sa dénomination latine pourrait sous-entendre, le Cinnamomum camphora contient très peu de camphre. Son huile essentielle ne présente donc aucune toxicité aux doses préconisées, elle est très sûre et peut être conseillée aux jeunes enfants.

Le ravintsara et ses alliés

  • Contre la gastro-entérite : 1 goutte d'HE de ravintsara, 5 ou 6 fois/jour sur un comprimé neutre, associé (3 fois/jour) avec 1 goutte d'HE d'estragon.

  • Pour calmer le zona : 2 gouttes d'HE de ravintsara +

Lire la suite sur Topsante.com

Dermato : comment utiliser le gel d'aloe vera ?
6 remèdes à l'huile essentielle de lavande
Pleine lune du 21 septembre 2021 : 4 solutions pour bien dormir
Microkinésithérapie : qu'est-ce que ça soigne ?
Soigner une mycose vaginale en 6 astuces naturelles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles