6 séries à regarder absolument

·2 min de lecture

Réalisateur et scénariste à succès pour la télévision, Alain Tasma embarque le spectateur au siècle des Lumières avec Les Aventures du jeune Voltaire. Révélé au cinéma dans Edmond, où il incarnait l’auteur de Cyrano, Thomas Solivérès confirme son talent dans le rôle titre de cette fiction classique et soignée sur les débuts de l’écrivain et philosophe espiègle, ambitieux, rebelle et séducteur.

Olivier Nakache et Éric Toledano, le duo d’Intouchables et du Sens de la fête, passent à la série télé avec En thérapie, remake d’une fiction israélienne. Les 35 épisodes de vingt-cinq minutes s'articulent autour des séances d’un psy avec ses patients dans le Paris post-attentats de 2015. Carole Bouquet, Mélanie Thierry ou encore Pio Marmai s’allongent sur le divan de Frédéric Pierrot, atout majeur de cette création.

À Paris en 1899, alors que la République vacille, un jeune inspecteur ambitieux enquête sur le meurtre violent d’une femme, avec l’aide de la première avocate de l’histoire et d’une courtisane reconvertie en espionne. Le trio découvre rapidement que ce crime cache en réalité un lourd secret d’État. Nouvelle production originale de la chaîne cryptée, Paris police 1900 plaira aux amateurs d’histoire et de polars.

Saison 2 pour Hippocrate, série tirée du film de Thomas Lilti, l’ex-docteur devenu cinéaste. Toujours portée par Louise Bourgoin en médecin à la santé fragile, la suite de cette excellente fiction mettra notamment les infirmiers au centre de ses nouvelles intrigues. L’intime se mêlera à nouveau au social, le réalisateur de Médecin de campagne ayant à cœur d’alerter sur les pénuries humaines, matérielles et économiques dans l’hôpital public français.

Programme populaire de France 2, Les Petits Meurtres d’Agatha Christie reviennent dans une troisième saison ancrée dans les années 1970 et portée par trois nouveaux enquêteurs : la première femme commissaire de France, son adjoint casse-cou et une psy un peu cinglée pour le cadrer. L’humour domine encore et toujours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite