Les 6 secrets que les Italiens nous cachent pour réussir les pâtes !

Secret des pâtes italiennes : eau et sel, les bonnes quantités !

Les spaghettis qui s’agglomèrent ou la casserole qui déborde sur les plaques de cuisson, juste parce qu’on a mis trop de pâtes ou trop d’eau, tout le monde connaît ! Alors qu’il suffit de respecter le bon dosage…

Avant de verser les pâtes, la casserole doit être remplie d’eau aux trois quarts maximum, sinon ça déborde. Pas question non plus de verser les pâtes avant que l’eau ne bout à gros bouillons.

Pour ce qui est des proportions, la règle du “1-10-100” (1 litre d’eau pour 10 grammes de sel et 100 grammes de pâtes) ne s’applique pas forcément. Il suffit d’imaginer qu’il faudrait une casserole de 12,5 litres pour préparer 1 kilo de pâtes…Pour faire cuire 500 grammes de pâtes, les italiens estiment que 3 litres d’eau et 5 grammes de sel suffisent.Concernant le sel, la mamma n’envisage pas une seule seconde de saler ses pâtes après la cuisson, car elles ne seraient pas correctement assaisonnées et l’intérieur serait fade. En revanche, l’eau doit être salée à partir du moment où elle bout, car en versant le sel dans l’eau froide, non seulement sa présence va retarder l’ébullition, mais en plus il va mal se mélanger avec l’eau, et finir échoué sur les parois de la casserole…Et bien sûr, inutile de verser de l’huile d’olive dans l’eau, cela ne sert à rien puisqu’elle reste à la surface ! On versera simplement un filet sur les pâtes égouttées, en particulier si on prépare une salade de pâtes pour ne pas qu'elles collent.

Secret des pâtes italiennes : la cuisson c’est al dente !

Les italiens pensent que les Français font toujours trop cuire les pâtes, la notion d’al dente n’a visiblement pas su traverser la frontière… Car en Italie, la pâte doit être à la fois moelleuse et légèrement croquante à l’intérieur, on doit sentir une petite résistance sous la dent. Les Italiens ont bien raison, puisque que les pâtes perdent leurs valeurs nutritionnelles lorsqu’elles cuisent trop longtemps.En France, on a tendance à respecter

(...) Cliquez ici pour voir la suite