Les 6 vertus santé du clou de girofle

Il lutte contre les douleurs dentaires

Le clou de girofle est riche en huile essentielle. Il contient un puissant antibactérien, l'eugénol, des tanins, des flavonoïdes, ainsi que du phosphore, du calcium, du potassium, de la vitamine C, de la vitamine A, et du fer. C'est la conjonction de tous ses composants qui lui donne ses propriétés, en particulier analgésiques. Par exemple, pour calmer la douleur d’une rage de dent, le clou de girofle peut-être un excellent remède naturel : il suffit de glisser un clou de girofle dans la dent douloureuse et de simplement mordre dessus (sans appuyer toutefois).

Le clou de girofle soulage les névralgies

Contre les douleurs musculaires ou articulaires et les névralgies, c’est le cataplasme de clou de girofle qui est conseillé. Pour cela, mélangez deux cuillères à café de clous de girofle moulus avec de l'argile verte et un peu d'eau jusqu'à obtenir une pâte épaisse. Mettez cette pâte dans un linge fin et appliquez sur la zone douloureuse.

Il lutte contre la mauvaise haleine

Cette petite graine très parfumée, aux propriétés bactéricides, aide à garder la bouche fraîche. Vous pouvez mordre un clou de girofle (comme pour une rage de dents), ou, si la sensation vous est désagréable, faire bouillir 5 clous dans un demi-litre d’eau et vous rincer longuement la bouche avec cette décoction.

Clou de girofle : il est expectorant

Contre les maux de gorge ou la toux, préparez une infusion de quelques clous de girofle dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrez et ajoutez le jus d’un citron et une cuillerée de miel. Buvez plusieurs tasses par jour. Vous pouvez aussi utiliser les vertus antiseptiques et expectorantes du clou de girofle en cas d’asthme : mettez 6 clous et 3 cuillères à café d’eau dans une casserole et portez à ébullition. Laissez tiédir et sucrez avec un peu de miel avant de boire.

Il a des vertus digestives

Le clou de girofle est analgésique et anesthésiant, d’où son usage dans de nombreuses douleurs : on l'utilise par

(...) Cliquez ici pour voir la suite