61% des cas graves de Covid-19 gardent des séquelles pulmonaires 4 mois après

·1 min de lecture

Au CHU de Toulouse, les pneumologues continuent de suivre les patients qui ont développé une forme sévère de Covid-19 pendant plusieurs mois après l’infection, comme l’indique une étude publiée dans Science Direct. En étudiant les données de 72 patients touchés lors de la première vague, les médecins se sont aperçus que 61% des malades avaient toujours des symptômes de problèmes pulmonaires 4 mois après avoir contracté le virus.

23,6% ont du mal à gonfler leurs poumons complètement

44% des patients gardent une gêne respiratoire, quand 31% témoignent d’une fatigue chronique. Ces patients ont eu différentes formes de Covid-19, mais tous ont été hospitalisés, notent les médecins. Après 4 mois, les radios continuent de révéler des anomalies chez 41% d’entre eux, quand les tests respiratoires en révèlent pour 39% d’entre eux. Les scanners révélaient une difficulté à gonfler complètement les poumons de 23,6% des patients, le muscle respiratoire dysfonctionnait dans 18% des cas.

Les médecins remarquent aussi que certains patients ne présentent rien d’anormal aux examens mais souffrent d’hyperventilation. Cela pourrait être dû à un stress post-traumatique. Cela dit, les spécialistes précisent aussi qu’un an après, les choses s’améliorent. Les effets mettent du temps à se dissiper mais ne sont pas irréversibles.

Source : Severe SARS-CoV-2 pneumonia: Clinical, functional and imaging outcomes at 4 months, Science Direct, 28 (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 21 juillet : annonces, chiffres
Grâce à des implants dans le cerveau, un homme retrouve le langage
Pieds: cet été, je ne veux pas de mycose
Les malades du VIH ont plus de risques de développer une forme grave du Covid-19
Les dépistages de cancer du sein ont chuté en 2020

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles