61% des jeunes craignent le déconfinement et voici pourquoi

Elsa Rouden

La fin du confinement n’est pas nécessairement synonyme de bonheur pour les jeunes Français. 41% ressentent de la méfiance à l’égard du déconfinement et 16% de l’inquiétude. Mais que craignent le plus les 18-30 ans ? Une étude leur donne la parole.

Si, pour certains, le déconfinement rime avec liberté de mouvement, pour d'autres, il génère des sentiments plus négatifs. Une large majorité des 18-30 ans (61%) craint en effet l'après 11 mai. 41% ressentent de la méfiance à l'égard de la fin du confinement et 16% de l'inquiétude. Ils ne sont finalement que 12% à avoir hâte qu'ils se produisent et 9% à être indifférents à sa survenue.

Ces 8 choses que les jeunes craignent après le déconfinement

En tête des éléments que les 18-30 ans redoutent avec le déconfinement, les multiples interdictions qui perdureront tout de même, d'après eux (75% des interrogés). Puis, c'est le fait de devoir garder constamment des distances de sécurité avec leurs proches et/ou leurs collègues qui les tracasse le plus (67%). L'appréhension de ne pas avoir de vacances cet été clôt le podium (59%). La peur de manquer de masques de protection et de gel arrive non loin derrière (52%), suivie de près par celle de devoir malgré tout rester chez soi, en raison des cours qui ne reprennent pas, du télétravail imposé ou du chômage (50%). A la huitième place du classement, on trouve l'inquiétude de devoir réduire le temps dédié aux nouvelles activités effectuées pendant le confinement - activités sportives, créatives... - (46%), suivie de celle de reprendre les transports en commun (42%). Les obligations de la vie...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi