7 astuces pour réduire la facture calorique de votre sandwich

·1 min de lecture

Certains jours, un planning surchargé impose un déjeuner sur le pouce, sans possibilité de s’installer pour prendre un vrai repas. Et la solution la plus courante reste le recours au sandwich. "Les sandwichs classiques, en triangles ou encore les wraps, sont des solutions pratiques, rapides et peu coûteuses quand on n’a pas le temps de prendre un vrai déjeuner. Mais ce n’est peut-être pas une bonne idée pour la santé et pour la ligne, met en garde Angélique Houlbert, diététicienne. Certains sandwichs pèsent lourds d’un point de vue nutritionnel et peuvent représenter un nombre de calories colossal ! Sans compter la teneur en sel souvent trop élevée. Ou celle en matières grasses".

Le problème de la composition reste récurrent. Les wraps ou les sandwiches à base de pain de mie contiennent des additifs, des conservateurs, des sulfites ou des émulsifiants. Ou encore des sucres ou des huiles en grande quantité. Il suffit de se pencher sur les étiquettes pour constater qu’il ne s’agit pas toujours de produits bons pour la ligne ou la santé.

Par ailleurs les garnitures ne sont pas de grande qualité : jambon de deuxième choix, pas de légumes, fromages avec additifs, etc.

Face à ce tableau, peut-on en conclure que les sandwiches sont à exclure des repas sur le pouce ? Pas du tout ! "En préparant soi-même son sandwich, en y consacrant un minimum de temps, on peut tout à fait se confectionner un repas équilibré, sain, et savoureux", souligne la (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Manger moins de viande : 6 conseils pour éviter les carences
12 recettes avec des coings
Votre Santé Paris : Mangez du poisson, oui mais lequel ? - 16/09
20 recettes d'automne avec des poires
Sucre blanc ou sucre roux : quel est le meilleur pour la santé ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles