7 bonnes raisons de… dire non (et comment faire passer le message) !

Non de non ! Pourquoi ces trois simples lettres nous semblent-elles parfois impossibles à prononcer ? "Il y a un certain nombre de raisons qui rendent cela difficile", analyse Marie Haddou, psychologue clinicienne. "La peur de blesser l’autre, de perdre son amour ou de provoquer sa colère notamment." Pourtant, lorsque le refus ou la négation ne sont ni systématiques, ni agressifs, ils n’ont aucune raison de nous faire rougir. Au contraire, ils sont salutaires ! "Dire non est un acte affirmé qui ne rejette pas l’autre mais qui rejette sa demande", précise l’experte. "Il permet à celui qui l’énonce de se montrer authentique (voilà ce que je pense vraiment)." A l’inverse, dire oui (quand on pense non) ouvre la porte aux débordements ("On me demande tout et n’importe quoi") et aux ruminations ("Ras-le-bol qu’on abuse de ma bonne volonté !"). L’enjeu n’a donc rien d’anodin : il s’agit tout bonnement de se sentir respectée.

Votre fils vous sollicite pour garder son petit dernier ? Pas de problème, cela vous fait plaisir. Toutefois, lorsque ses sollicitations se répètent tellement souvent que cela finit par empiéter sur vos activités et vos loisirs, il y a urgence à y mettre le holà.

Comment faire passer le message ? En matière d’affirmation de soi, l’une des priorités est d’apprendre à se positionner, c’est-à-dire à exprimer son désir simplement, explique le Dr Frédéric Chapelle, psychiatre. Vendredi soir ? Non, je ne peux pas car j’ai prévu d’aller au cinéma. "On peut aussi engager (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles