-7 kilos en trois semaines : le régime drastique de Kim Kardashian pour rentrer dans la robe de Marilyn Monroe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Scintillante mais surtout très moulante, la robe de Kim Kardashian a attiré tous les regards lors de l’édition 2022 du Met Gala. La célèbre soirée, organisée en vue de récolter des fonds pour le Costume Institute du Metropolitan Museum of Art (New-York, États-Unis), s’est tenue ce lundi 2 mai. Hillary Clinton, Kate Moss ou encore Stromae, ce ne sont pas moins de 400 célébrités, triées sur le volet, qui étaient invitées.

Parmi elles, on retrouve Kim Kardashian, qui n’est pas passée inaperçue. La femme d’affaires et vedette de l’émission de télé-réalité L’Incroyable Famille Kardashian arborait en effet une robe ayant appartenu à Marilyn Monroe. Portée par l'actrice un jour de mai 1962 où elle a souhaité un joyeux anniversaire à John Fitzgerald Kennedy, cette pièce est depuis conservée au musée Ripley’s Believe It Or Not d'Orlando (Floride, États-Unis). Mais pour pouvoir se glisser dedans, Kim Kardashian a suivi un régime très restrictif.

C’est ce qu’elle explique dans une interview accordée au magazine américain People. "J’ai perdu 16 livres jusqu’à aujourd’hui" assure-t-elle, soit environ 7 kilos. La star doit cette impressionnante perte de poids à un régime drastique qu’elle s’est imposé. En pratique, ça donne quoi ? "Je n’ai pas mangé de glucides ou de sucre depuis environ trois semaines !" indique Kim Kardashian. Si la quarantenaire a décrit ce régime comme un véritable "défi", elle se disait "déterminée" à faire le nécessaire pour rentrer dans la robe de Marilyn Monroe.

Mais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles