Covid-19 : l'humidité à l'intérieur des masques est une bonne chose

·1 min de lecture

On sait que le port du masque réduit le risque de transmission du coronavirus car il bloque les aérosols dispersés par la parole ou la toux. Mais une nouvelle étude de l'Institut national de la santé (NIH) des Etats-Unis indique que le masque a un double intérêt pour la personne qui le porte. En effet, lorsqu'on respire, une certaine humidité se forme à l'intérieur du masque. Et "l'humidité effective de l'air inhalé, favorise l'hydratation de l'épithélium respiratoire, ce qui est bénéfique pour le système immunitaire" soulignent les chercheurs de l'Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales du NIH, dans leur étude publiée dans le Biophysical Journal.

"Il a été démontré que des niveaux élevés d'humidité atténuent la gravité de la grippe et cela peut s'appliquer à la gravité du Covid-19 grâce à un mécanisme similaire" ajoutent-ils. Des niveaux élevés d'humidité peuvent en effet limiter la propagation d'un virus vers les poumons en favorisant la clairance mucociliaire (MCC), un mécanisme de défense qui élimine le mucus et les particules potentiellement nocives dans le mucus des poumons. Un niveau élevé d'humidité de l'air inhalé renforce également le système immunitaire en produisant des protéines appelées interférons, qui luttent contre les virus.

Les masques bloquent 99,9% des grosses gouttelettes

Les gouttelettes respiratoires sont la principale voie de transmission du coronavirus. Ces gouttelettes sont soit (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 15 février : chiffres, annonces
La voix, un détecteur de mensonge ?
Premier cas de réinfection (Covid-19) par le variant sud-africain : ce que l'on sait
Covid-19 : le R effectif (R0) région par région
Un médicament anti-diabète pourrait aider les personnes atteintes d'obésité