7e féminicide ? En Guadeloupe, un suspect interpellé après le meurtre d’une femme par arme blanche

Dans la nuit de dimanche à lundi 27 janvier 2020, autour de 3 heures du matin, les secours guadeloupéens sont intervenus sur ce qui semblait être un banal accident de la route. Pourtant, au vu de l’état de la victime, un constat se fait rapidement : il s’agit en réalité d’un meurtre. À bord de la voiture, retrouvée au niveau d’un rond-point dans la commune de Baie-Mahault, une femme âgée de 54 ans. Si la thèse de l’accident est immédiatement écartée, c’est car “la victime présentait des blessures à l’arme blanche”, a indiqué Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre. Selon lui, “il n’y a pas de doute sur l’homicide volontaire”, rapporte Le Parisien. C’est France Antilles qui révèle en premier le contexte de cette agression mortelle : il s’agirait d’une querelle amoureuse, ce que confirme plus tard Patrick Desjardins. Il s'agirait donc peut-être d'un féminicide.

⋙ 6e feminicide : ivre, il lui tire une balle dans la tête et la tue

Lundi 27 janvier au soir, moins de 24 heures après les faits, un suspect a été interpellé dans le cadre de cette affaire. La brigade de recherche de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre a été saisie de l’enquête de flagrance pour “homicide volontaire avec préméditation”. Si le suspect semble être l’amant de la quinquagénaire décédée, la nature de leur relation reste encore floue. En ce qui concerne les circonstances du drame, rien n’est encore sûr. Selon les informations de France Antilles, la victime aurait tenté de prendre la fuite en voiture avant d’être poursuivie. Le parquet parle également d’une “course-poursuite”. À 2h48 la nuit du tragique événement, la victime a réussi à joindre les secours avant de verrouiller les portes de son véhicule de l’intérieur. Au téléphone, elle a indiqué “être en danger”, ce qui laisse penser aux enquêteurs qu’elle s’est enfermée “peut-être pour se protéger”. La vitre de la voiture a donc dû être cassée pour en extraire la quinquagénaire blessée. Elle est ensuite décédée sur place, malgré

(...) Cliquez ici pour voir la suite