8 conseils pour s’affirmer à la rentrée

Les hautes sphères et les univers très masculins, elle connaît. Diplômée de Sciences Po et de l’ENA, Charline Avenel, est passée à la direction du budget (ministère des Finances) et dans des cabinets ministériels, avant de devenir secrétaire générale de Sciences Po, en 2013. Elle est désormais rectrice de l'académie de Versailles. Son credo pour trouver son équilibre : assumer ! Découvrez ses conseils de dirigeante pour bien aborder la rentrée.

Halte aux inhibitions !

« Se dévaloriser, se dire que l’on n’est pas capable de telle ou telle chose, cela vous arrive aussi ? Pour moi, par exemple, la prise de parole en public devant cent personnes ou plus, c’est difficile. J’ai fait Sciences Po à un moment où on ne formait pas encore à ces compétences. Mais il n’est jamais trop tard ! Alors je m’entraîne, je me forme, je ne lâche pas. Il faut que la voix des femmes soit entendue ! »

Se fixer des objectifs

« J’ai déjà écrit ma to do list pour la rentrée. Cela me permet d’être très au clair sur les chantiers à venir, à la fois sur le plan professionnel et personnel. Je fonctionne beaucoup comme cela : quand je suis arrivée à Sciences Po, je me suis fixé des objectifs sur trois ans, que j’ai partagés avec mon boss, Frédéric Mion. Trois ans après, je les ai tous atteints ! »

Et oser dire qu’on les a atteints !

« Il ne s’agit pas de faire de la gonflette, surtout pas, mais d’oser signifier à ses responsables que l’on a réussi à atteindre ses objectifs. Ça se pratique au quotidien. Il m’arrive par exemple d’envoyer un mail pour remercier les équipes, et de mettre mon boss en copie. C’est gratifiant pour tout le monde. Et cela permet d’y voir clair sur ses réalisations, et donc de se désinhiber au moment de demander augmentation ou promotion. »

Développer son réseau

« Comme beaucoup de femmes, je suis surengagée dans mes dossiers, je travaille beaucoup, mais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles