18 erreurs à ne plus faire quand on arrose des tomates

·2 min de lecture

La tomate se décline dans l’ensemble de nos plats et se retrouve donc dans de nombreux potagers. Mais pour en profiter pleinement avec une récolte de qualité, il faut avant tout en maitriser l’arrosage. Zoom sur 15 erreurs à ne pas faire !

Arrosage des tomates : comment s’y prendre ?

Pour obtenir des tomates colorées et gouteuses, il est indispensable de connaitre quelques règles de base concernant leur arrosage. La première chose à savoir, est d’arroser avec parcimonie et uniquement sur les pieds des plants. En évitant de mouiller le feuillage vous participez à palier notamment au risque de champignons et maladies possibles, assez courants sur les tomates. Si vous le pouvez, équipez-vous d’un système d’arrosage goutte à goutte, très adapté à ces cultures. Coté quantité, on préconise d’arroser les tomates à raison d’un litre d’eau par jour en fonction de leur stade de maturité et du climat.

Arrosage des tomates : A quelle fréquence ?

La clé, c’est la régularité ! Inutile d’arroser forcément tous les jours, mais plutôt à intervalle régulier. Une fois tous les trois-quatre jours suffit la plupart du temps. A quel moment de la journée ? Pour ne pas brûler le feuillage et éviter que l’eau ne s’évapore, privilégiez un arrosage le matin au printemps et plutôt tard le soir lors des fortes chaleurs en été.

Tomates : et si vous ne les arrosiez pas du tout ?

Et oui, c'est possible. La tomate peut en effet se cultiver sans arrosage...Mais pas sans eau ! Pour que vos tomates profitent de l'eau de pluie de manière naturelle pour se nourrir, pensez à installer une épaisse couche de paillis. Ainsi, les racines pourront puiser directement dans la terre grâce à un sol naturellement humide. En plus de vous épargner l'arrosage, le paillage de vos tomates vous permet d'éviter également l'apparition de mauvaises herbes.

Tomates : les gestes à suivre pour bien les cultiver

Bien qu’assez facile à effectuer, la culture des tomates nous oblige à prendre en compte de nombreux critères. La nature de votre sol doit être importante lorsque vous arrosez vos plants. Calcaire, compacte, acide, drainée, la terre de votre jardin a une substance à considérer. Pour cause, l’eau ne s’évacuera pas de la même façon : attention donc à la quantité d’eau que vous donnerez aux pieds de tomates. Aussi, les différentes variétés n’ont pas les mêmes besoins, tout comme des tomates plantées en terre ou en pot.

A LIRE EGALEMENT:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles