9 conseils pour apprendre à ralentir

Musarder, flemmarder : prendre le temps de ne "rien faire" est souvent assimilé à de la paresse, ce soi-disant vilain défaut. Mais, par les temps qui courent (voire galopent !), n'en ferions-nous pas trop ? Les psys le rappellent : savoir ralentir et s'arrêter est un art qui nous sort de la spirale dans laquelle nous vivons. Et c'est une pause nécessaire.

"Quand on parle de ralentir, explique Claire Mizzi, psychologue et psychothérapeute, cela englobe plusieurs notions : un ralentissement physique (arrêter de courir, mieux dormir…), mais aussi mental". Et, c'est souvent dans ce domaine que le ralentissement est le plus complexe à comprendre. Nos vies modernes imposent à notre cerveau un rythme de veille permanente, proche du stress chronique. Nous sommes connectés à nos téléphones, à nos mails, à nos notifications et sans cesse sur le qui-vive. Cet état de vigilance fatigue l'organisme

"L'essentiel, ajoute Claire Mizzi, serait déjà d'en finir avec les multitâches, qui est épuisant sur le long terme." Et la psychologue de rappeler que ce n'est pas possible de faire tout le temps plusieurs choses à la fois. "D'ailleurs, vous remarquerez que ceux qui gèrent bien la pression, calmes et posés, sont des adeptes du séquençage et pas de la superposition de tâches." En clair, ils commencent et finissent une tâche, et peuvent en alterner plein dans la journée, mais pas les cumuler les unes aux autres, au risque d'être vite débordé, voire de friser la charge (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Bien dormir : connaissez-vous les 12 super pouvoirs du sommeil ?
Les meilleurs livres de psychologie à lire absolument
Bain de pieds : le top des appareils de massage pour pieds sur Amazon
6 conseils pour parler de votre introversion à vos proches (et qu'ils vous comprennent enfin)
Top 5 des plantes anti-stress les plus efficaces