9 erreurs à absolument éviter pour réussir le bouturage des rosiers

·1 min de lecture

Quoi de mieux que de multiples rosiers pour un jardin fleuri et romantique au printemps ? Cela tombe bien ! La fin de l’été signe le début du bouturage. Quelle tige choisir pour bouturer un rosier ? Comment l’arroser ? Où placer la bouture ? Autant de questions à se poser pour ne pas faire d’erreurs !

Bouturer un rosier : quelle tige choisir ?

Le choix de la tige sera déterminant pour la suite du développement de votre nouveau rosier. Prenez une tige défleurie, droite et composée de plusieurs yeux. Elle peut aussi contenir plusieurs bourgeons. Prenez garde, en revanche, à ne pas sectionner ce dernier. Puis, retirez les épines et l’ensemble des feuilles de la tige tout en préservant celles situées en hauteur.

Bouturer un rosier : choisir le bon emplacement

Les rosiers fraîchement bouturés doivent rester dans un endroit chaud et humide, à l’abri des vents et du plein soleil. Idéalement, placez-les dans une véranda ou dans une serre. Qu’elles soient plantées en pot ou en pleine terre, le sol doit être frais, humide et léger. Ce n’est qu’au printemps prochain que vous pourrez déplacer votre nouveau rosier et l’installer à l’endroit véritablement souhaité.

A LIRE EGALEMENT

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles