9 façons de préparer le concombre

·1 min de lecture

Comme la courge et le melon, ce légume-fruit appartient à la famille des cucurbitacées. Originaire d'Inde, il est cultivé depuis plus de 3 000 ans en Asie occidentale. Sous l'Antiquité, Grecs et Romains en appréciaient la saveur. En France, Charlemagne ordonne sa culture au IXe siècle. Au XVIIe, La Quintinie, le jardinier de Versailles, le cultive sous serre, pour le plus grand plaisir du Roi-Soleil, qui en raffole.

Le concombre hollandais, le plus commun, est droit, long et lisse. Sous sa peau vert foncé, sa chair croquante et vert clair renferme des graines en son centre. Il est disponible toute l'année : sa pleine saison va d'avril à octobre.

Les principaux atouts du concombre

Il est coupe-faim : avec ses 96 % d'eau, le concombre contribue, mine de rien, à nous hydrater au quotidien en nous faisant bénéficier de son effet coupe-faim.

Il est digeste : il le sera surtout si l'on prend soin de retirer ses pépins (à la cuillère) qui peuvent entraîner des ballonnements.

Il est rafraîchissant : quelques rondelles infusées dans une carafe d'eau froide apportent un supplément de fraîcheur et de minéraux (potassium...).

Quels sont ses bienfaits santé ?

  • Vitaminé : il contient des vitamines C, E et K, concentrées au niveau de sa peau.

  • Antioxydant : grâce à l'action du bêta-carotène (provitamine A) et de ses composés phénoliques.

  • Minéralisant : le concombre est une source de cuivre, de calcium, de magnésium et de phosphore. Pour en profiter, on évite

Lire la suite sur Topsante.com

Les chefs vous mettent à table
Minceur : 9 aliments qui bloquent la perte de poids
6 recettes de spaghettis de légumes... sans spaghettis
Comment réussir le gâteau roulé ?
Zoom sur les graines de lin