Les 9 règles d'or pour avoir le bon look au bureau

Terrafemina

Quelle est la tenue adaptée à mon boulot ? Question difficile… On n'est pas toujours consciente de l'impact de notre look et de tout ce qu'il révèle de notre personnalité. Et parfois une faute de goût est vite arrivée. Voici les règles d’or pour avoir le bon look au bureau.

 Les 9 règles d'or pour avoir le bon look au bureau
Les 9 règles d'or pour avoir le bon look au bureau


1. Décoder les codes de l'entreprise
Chaque entreprise a ses propres codes vestimentaires. Autrement dit, on ne s’habille pas de la même manière que l'on travaille dans la finance ou dans l’édition. Un conseil, lors de votre entretien de recrutement, jetez un coup d’œil discrètement aux tenues des collaborateurs de l’entreprise. Vous éviterez de débarquer le jour J, affublée d’un jean carotte et d’une chemise bariolée alors que tout le monde porte une veste.

2. Stop aux automatismes
On cherche toutes à se montrer sous notre meilleur jour au bureau. Mais par crainte de remarques sexistes ou par souci de tranquillité, vous enfilez plus facilement l’uniforme tailleur gris que la robe à pois orange. Résultat : à surfer toujours sur le même style de vêtement, vous devenez invisible !! L'idée n'est pas de révolutionner sa garde-robe mais juste d’éviter les  automatismes en matière de look.

3. Un peu d’originalité mais pas trop
L’exercice est délicat. A vous de doser ce que votre boulot vous autorise d’excentricité côté look. A savoir : l’originalité n’est pas toujours synonyme d’élégance, plus souvent associée à la simplicité.

4. Trois couleurs, pas plus
Mélanger trop de couleurs donne un style confus et peu lisible. Freinez vos pulsions, ce n’est pas parce que c’est le printemps qu’il faut arriver au bureau en mode multicolore. Les spécialistes conseillent d’associer deux à trois couleurs maximum. De même, mis à part le noir, le total look d’une même couleur n’est pas non plus du meilleur goût.

5. Mi-bas, chaussettes…attention
Aie, aie, aie ! C’est le détail qui tue. Le mi-bas filé, la chaussette trop courte, le collant beigeasse façon grand-mère. Nul doute, ces (...)

Lire la suite de l'article sur terrafemina.com

Le Top 50 des expressions pro les plus exaspérantes du moment
Les 7 signes capitaux qui prouvent que vous avez besoin de vacances
Emploi : avec quel collègue déjeuner ?
Ces métiers que les femmes trouvent sexy

Fini l’attente debout, voici les chaises autonomes

Le constructeur automobile japonais Nissan a prêté sa technologie ProPILOT pour fabriquer des chaises autonomes capables de se déplacer toutes seules. L’objectif : éliminer l’ennui et la fatigue liées à l’attente debout. Un restaurant, une longue file de clients qui patientent sagement devant : la scène est courante à Tokyo, sauf que là ils sont assis sur des chaises qui se déplacent toutes seules. Les chaises utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel d'analyse pour détecter la présence du siège les précédant et lui emboîter le pas selon un tracé prédéfini, une technologie similaire au système ProPILOT présent dans certains véhicules du groupe japonais Nissan. via GIPHY Le but de l'engin: «éliminer l'ennui et la fatigue d'attendre debout», explique le constructeur d'automobiles Nissan dans un communiqué accompagné d'une vidéo montrant des clients transportés le long d'un trottoir ou devant les toiles d'un musée. Les chaises autonomes pourront être testées dès 2017 Cette innovation de Nissan, censée promouvoir les atouts de la conduite autonome, pourra être testée dès 2017 en grandeur nature dans des restaurants au Japon, sélectionnés parmi ceux qui auront manifesté leur intérêt. A lire : Demain, la voiture offrira l’électricité du quotidien Le partenaire du groupe français Renault avait diffusé en début d'année une autre vidéo de ce type, qui mettait en scène des chaises se rangeant d'elles-mêmes dans un bureau sur un simple claquement de mains pour illustrer l'aide au stationnement, de plus en plus répandue dans les voitures actuelles. Lire la suite sur ParisMatch.com