Publicité

A17 Pro de l’iPhone 15 Pro : la première puce 3 nm est pleine de promesses

La très attendue première puce de l’histoire gravée en 3 nm apporte des améliorations technologiques sur tous les éléments internes (CPU, GPU, NPU). Loin de promettre une autonomie encore plus importante à un terminal déjà très endurant, elle est surtout utilisée pour faciliter l’ajout de fonctions (ray-tracing) et d’éléments (capteurs d’images plus grands) énergivores.

Après avoir maturé dans la fameuse Fab 18 de TSMC, la première puce gravée en 3 nanomètres est enfin là. La nouvelle puce des iPhone 15 Pro et iPhone 15 Pro Max, appelée A17 Pro (une rupture par rapport aux puces « Bionic » qu’Apple utilise depuis 2017), s’annonce prometteuse. En plus d’être la première puce de l’histoire de l’industrie des semi-conducteurs à être gravée dans le procédé de fabrication 3 nm, elle permet à l’iPhone de revendiquer des capacités inédites.

Pour aller plus loin

iPhone 15 Pro // Source : Numerama
iPhone 15 Pro // Source : Numerama


On a essayé l’iPhone 15 Pro : le titane fait la différence

Produite à Taïwan, l’A17 Pro dispose de la gravure la plus fine et la plus performante du monde, avec l’ensemble des procédés de lithogravure désormais en ultraviolets extrêmes (EUV). Une méthode de fabrication qui lui garantit la plus grande densité en transistors de l’industrie. Apple a ainsi entassé pas moins de 19 milliards de transistors dans sa précieuse puce – soit trois milliards de plus que la puce précédente.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Apple