Accident de car de Millas : la conductrice condamnée à de la prison avec sursis

EKATERINA BOLOVTSOVA

Vendredi 18 novembre 2022, le tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône) a condamné Nadine Oliveira à cinq ans de prison dont quatre avec sursis. Cette conductrice de train a été jugée coupable de blessures et d'homicides involontaires, dans le cadre de l'accident mortel de son car scolaire à Millas (Pyrénées-Orientales), le 14 décembre 2017. La collision avec un TER sur un passage à niveau a provoqué la mort de six enfants, alors que 17 autres personnes ont été grièvement blessées. Comme le rapporte France 3 régions, vendredi 18 novembre 2022, la quinquagénaire absente à son procès a bénéficié d'un aménagement de peine sous bracelet électronique à domicile. Ses permis de conduire ont été annulés pendant cinq ans et elle est interdite d'exercer toute fonction dans le domaine de transports. Ses avocats ont interjeté appel.

Pour sa défense, Nadine Oliveira a toujours nié avoir forcé la barrière du passage à niveau, se dédouanant de toute imprudence. "Je suis arrivée normalement avec mon car et puis quand je fais le contrôle et que j'ai vu la barrière ouverte, qu'il n'y avait pas feu qui clignotait ni rien, j'ai commencé ma manœuvre", avait-elle affirmé lors d'une interview sur France 2, le 21 septembre 2022, lors de son procès. Au moment de l'accident mortel, elle était habituée à étudier ses trajets en amont et aurait effectué celui-ci en particulier au moins six fois par jour, sans jamais avoir été confrontée au passage d'un train. Son véhicule transportait 23 adolescents (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite