Accident de Pierre Palmade : le bébé de la passagère est-il né vivant ou non ? Un collège d'experts a rendu son avis sur cette question cruciale

L'enquête sur l'accident de Pierre Palmade vient de prendre un tournant. Comme le rapporte Le Parisien jeudi 21 septembre 2023, une expertise médicale transmise à la juge d'instruction remettrait en cause la qualification d'homicide involontaire pour laquelle l'humoriste de 55 ans est mis en examen. Pour rappel, le comédien de théâtre est accusé d'avoir provoqué un accident de voiture sous l'influence de la cocaïne en février 2023 sur une route départementale de Seine-et-Marne, blessant grièvement le conducteur, son fils de 6 ans et sa belle-sœur alors enceinte. Cette dernière a dû accoucher par césarienne en urgence, mais son bébé, de sexe féminin, n'a pas survécu. Une question cruciale se pose donc : la petite fille a-t-elle perdu la vie avant ou après sa venue au monde ? D'après ce collège d'experts, elle était prématurée (28 semaines) mais bien viable à la naissance. Cela étant, l'expertise établit qu'elle ne présentait aucun signe de vie extra-utérine après sa naissance.

En droit français, le fœtus n'a pas de personnalité juridique, contrairement au bébé né, considéré comme un être vivant. Si l'enfant à naître de la passagère avait respiré après l'accouchement, la mise en examen pour homicide involontaire de Pierre Palmade pouvait se justifier. Or, selon cette expertise révélée par Le Parisien, il est possible que les poursuites soient abandonnées sur ce point spécifique, réduisant la peine encourue par l'humoriste, "uniquement" pour blessures involontaires, soit 5 ans de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite