Accident de Pierre Palmade : le préfet de Seine-et-Marne prend une décision hautement symbolique

VANSTEENKISTE STEPHANE / BESTIMAGE

C'est une décision hautement symbolique. Jeudi 23 février 2023, selon des faits rapportés par l'AFP, le préfet de Seine-et-Marne, Lionel Beffre, a annoncé le durcissement des sanctions pour les délits routiers en lien avec la conduite en état d'ivresse et les excès de vitesse. C'est plus exactement le "barème des suspensions administratives" qui a été modifié. "Ce nouveau barème aggrave la durée des suspensions de permis de conduire pour les infractions et délits de conduite sous l’empire d’un état alcoolique et d’excès de vitesse", a expliqué le fonctionnaire dans un communiqué officiel confié à l'agence de presse. Le choix de cette mesure aurait été "renforcé" après l'annonce de l'accident provoqué par Pierre Palmade, vendredi 10 février 2023. En effet, les faits s'étaient déroulés sur une route du département.

Ainsi, dès le vendredi 24 février 2023, "toute personne conduisant sous l’empire d’un état alcoolique à un taux supérieur à 0,40 mg/litre d’air expiré s’expose à une sanction de six mois de suspension de permis de conduire", selon des dires rapportés par Le Parisien, jeudi 23 février 2023. Au niveau national, les règles pourraient aussi changer. C'est ce que souhaite en tout cas le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a annoncé vouloir renforcer la "lutte contre l'usage des stupéfiants au volant", dans une interview accordée au Journal du Dimanche, samedi 18 février 2023. "Avant même le drame que vous évoquez, nous avons renforcé notre dispositif de contrôles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite