Accidents du travail : pourquoi augmentent-ils autant chez les femmes ?

Plus d'un tiers des accidents du travail touchent des femmes. Un ratio préoccupant alors que la sinistralité au travail n'a cessé d'augmenter chez les travailleuses entre 2001 et 2019, selon une étude de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) publiée le 4 juillet 2022. D'après plusieurs médias, dont Ouest France, reprenant ces résultats le jeudi 28 juillet 2022, ces accidents auraient augmenté de 42% chez les femmes entre 2001 et 2019. Dans le même temps, ces sinistres survenus dans le milieu professionnel ont baissé de 27% chez les hommes. Au total, le constat est plutôt positif puisque le nombre d'accidents du travail, hommes et femmes confondus, a diminué de 11% entre 2001 et 2019. Après une période d'accalmie, le niveau de sinistralité a toutefois repris, entre 2013 et 2019, et augmenté de 6%. Sur cette période, le nombre d'accidents s'est stabilisé pour les travailleurs mais a grimpé de 18% pour les travailleuses. Comme le rappellent Les Echos, les femmes sont moins exposées aux accidents mortels qui frappent des hommes dans 90% des cas. En revanche, ces sinistres sont plus graves pour les femmes, en termes de durée d'arrêt, que pour leurs collègues du sexe opposé.

En moyenne, elles doivent ainsi compter 73,8 journées d'arrêt contre 67,9 pour les hommes, dans tous les secteurs, à l'exception du BTP. Toutefois, on note une hausse de 85% des accidents de femmes dans ce secteur. Le secteur des services, qui regroupe des activités comme la santé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles