Accouchement : 15 spécialistes révèlent les maternités dans lesquelles il ne faut pas accoucher

Le rapport a été mené par Yves Ville, chef du service de gynécologie obstétrique de l’hôpital Necker de Paris ainsi que par 14 autres spécialistes.

Quelles sont les maternités à éviter ?

Pour les spécialistes, il s’agit de maternités de type 1, les plus petites. Celles-ci accueillent les futures mamans dont ni la grossesse ni l’accouchement ne présentent, a priori, de risque. Il faut que l’accouchement ait lieu à au moins 37 semaines d’aménorrhée, sinon le nouveau-né sera transféré dans une autre maternité. Pour Yves Ville, principal auteur du rapport : « On y pratique moins d’accouchements, on perd en expérience, ce qui est dangereux. »

30 % de maternités déjà fermées en France

En 20 ans, ce sont 30 % de maternités qui ont déjà fermé en France. Ce qui pose un problème, car les futures mamans sont de plus en plus souvent obligées de parcourir beaucoup de kilomètres pour aller accoucher dans une maternité.

Le Maire de Landerneau s’est exprimé dans Le Télégramme contre ce rapport « ce n’est qu’un énième rapport de sommités parisiennes qui décident, de Paris, de la vie ou de la mort des maternités de France, en milieu rural. Non, il n’y a pas de problème de sécurité. Non, toutes les patientes ne se tournent pas vers l’usine à bébés. Certaines d’entre elles préfèrent accoucher dans des structures à taille humaine, proches...

Lire la suite