Accusé d’inceste par sa belle-fille, Olivier Duhamel démissionne de Sciences Po

Lydia Menez
·2 min de lecture

Le président de la FNSP (Fondation des sciences politiques) a déclaré sur Twitter mettre fin à ses fonctions, alors que Camille Kouchner l’accuse d’inceste sur son frère dans un livre.  

C’est la nouvelle qui secoue le monde intellectuel en ce début d’année. Dans « La Familia Grande », un livre bouleversant à paraître le 7 janvier aux éditions du Seuil, la juriste Camille Kouchner accuse son beau-père, le célèbre politiste, d’avoir agressé sexuellement son frère jumeau, quand il avait 14 ans. « Je réclame zéro justice, de toute manière, c’est trop tard, il n’ira pas en prison, je l’accepte. En revanche, ce n’est pas parce que les faits sont prescrits du point de vue de la justice que je n’ai pas le droit de parler », explique-t-elle dans une interview pour ELLE.   

« Je voulais juste l’enfermer dans un livre » 

Camille Kouchner, fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner  et d’Evelyne Pisier a grandi avec ses deux frères dans les années 1980-1990, aux côtés d’Olivier Duhamel, quand celui-ci était le mari de leur mère, Evelyne Pisier (1941-2017). Elle l’accuse d’avoir abusé à plusieurs reprises de son frère jumeau, le plus jeune des garçons, alors âgé de 13-14 ans.  

Selon l’autrice, ces violences sexuelles ont, par la suite, été portées à la connaissance d’Evelyne Pisier et d’une partie de l’entourage familial, mais le silence a prévalu jusqu’à aujourd’hui. « L’inceste arrive dans tous les milieux, explique Camille Kouchner à ELLE. Mon beau-père, je ne le balance pas aux lions, je m’en fiche un peu de ce qui va lui arriver… Je voulais juste l’enfermer dans un livre....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi