Accusé d’inceste, Olivier Duhamel passe aux aveux et reconnaît les agressions sexuelles sur son beau-fils

·1 min de lecture

C’est le moment que la France entière attendait depuis trois mois, et que la famille Kouchner espérait depuis plus de trois décennies. Le 7 janvier 2021, Camille Kouchner lâchait une bombe : dans son livre La familia grande, elle dénonçait les viols commis dans les années 80 par son beau-père Olivier Duhamel sur son frère jumeau, renommé “Victor” pour conserver son anonymat. Des révélations qui ont eu l’effet d’un véritable séisme dans les hautes sphères du pouvoir, entraînant notamment la démission de plusieurs proches du politologue, et de lui-même. Cette affaire a par ailleurs libéré la parole de nombreuses victimes d’inceste au cours des mois qui ont suivi. Et bien que les faits soient prescrits, une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris. La victime présumée avait été entendue à la fin janvier, ainsi qu’une dizaine d’autres protagonistes de leur famille et entourage amical. Il ne restait plus qu’à auditionner Olivier Duhamel en personne.

Comme le révèle LCI, Olivier Duhamel a finalement été convoqué dans les locaux de la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne, mardi 13 avril 2021. Entendu librement pendant plusieurs heures, le politologue de 70 ans serait (enfin) passé aux aveux. Un magistrat confirme à nos confrères qu’Olivier Duhamel a reconnu les agressions sexuelles commises contre “Victor”. Il aurait par ailleurs exprimé des regrets au cours de son audition. “Il évoque une bêtise, une faute impardonnable. Pour autant, il a cherché (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite