Accusé de viol sur mineur, le prince Andrew ne peut plus fuir la justice : il est convoqué à New York

·1 min de lecture

C'était inévitable, il l'a accepté. Le prince Andrew a fini par accuser réception de la plainte pour abus sexuels déposée contre lui par Virginia Roberts.

Depuis le 9 août 2021 et le dépôt d'une plainte pour viol à New York à son encontre, la stratégie juridique du prince Andrew a toujours été le «mur du silence». Son nom étant déjà cité dans l'affaire Epstein, le fils de la reine Elizabeth II s'est mis en retrait de la vie publique depuis 2 ans déjà.

Il va faire face à la justice

Mais voilà, une certaine Virginia Giuffre, 38 ans aujourd'hui, l'accuse désormais de l'avoir agressée plusieurs fois sexuellement, en 2001, alors qu'elle était encore mineur, et âgée de 17 ans. Des rencontres organisées par Jeffrey Epstein et Ghilaisne Maxwell, un couple d'ami du duc d'York.

Ce dernier nie toujours les faits, et espérait jusque là faire disparaître les papiers légaux, en n'en accusant jamais réception, et en se réfugiant à Windsor, puis à Balmoral. Cette semaine, les documents de la procédure lui ont finalement été remis... Il est convoqué au tribunal fédéral de Manhattan.

D'après David Boies, l'avocat de la plaignante, qui s'exprime dans les colonnes du Daily Mail ce 21 septembre, «Les avocats d'Andrew ont convenu que la signification avait été faite. Théoriquement, le temps presse maintenant. Cependant, il serait normal qu'ils demandent, et que nous acceptions, une prolongation raisonnable du délai pour répondre à la plainte».

Il a par ailleurs également sept jours pour contester les documents mais «Il ne contestera pas», comme le rapporte également ce mardi 21...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles