Accusation de viol contre PPDA : le livre qui disait tout, sauf son nom

Lydia Menez
·1 min de lecture

Florence Porcel, qui a porté plainte contre l’ex présentateur du 20h, raconte dans « Pandorini » l’histoire d’une jeune femme violée par une célébrité française...  

Le nom de Patrick Poivre d'Arvor est partout dans les médias. Partout, sauf dans « Pandorini », le livre de Florence Porcel, qui l’accuse de viol. Elle a par ailleurs porté plainte contre lui et une enquête pour « viols » a été ouverte cette semaine à l’encontre du journaliste et ex-présentateur star du 20 heures de TF1. Elle assure que celui qu’on surnomme « PPDA » lui a imposé une relation sexuelle à deux reprises en 2004 et 2009.  

Lire aussi >> Le prix du viol : le terrible parcours de l'indemnisation

Si elle tait son nom dans son ouvrage, elle assume en revanche que cette fiction est « son histoire », comme elle le dit sur son compte Instagram. « C’est l’histoire, banale, d’une jeune femme inexpérimentée qui fait une mauvaise rencontre. Sauf que la rencontre en question est un des hommes les plus célèbres de France.  On ne va pas se mentir : c’est mon histoire. Je l’ai transformée en fiction parce que je ne peux pas donner le nom de cette rencontre, pour des raisons évidentes. Mais il me semblait important de sortir du silence », explique-t-elle mi-janvier dans un post à l’occasion de la sortie de son livre. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Florence Porcel (@iamflorenceporcel)

 

Son roman et sa déclaration à la police ont la même trame  

Le roman commence avec la mort de son violeur, « Pandorini ». C'est un long dialogue intérieur durant lequel elle rejoue leur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi