Accusation de viol : Luc Besson placé sous le statut de témoin assisté

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

La comédienne Sand Van Roy a porté plainte pour viol contre le réalisateur, il y a trois ans. Le réalisateur vient d’être placé sous le statut de témoin assisté.  

La comédienne belgo-néerlandaise Sand Van Roy accuse Luc Besson de viol, lors d’un rendez-vous avec l’influent producteur au Bristol, un palace parisien. Elle a déposé plainte le lendemain des faits présumés, le 18 mai 2018. Le réalisateur de 60 ans a été placé lundi sous le statut de témoin assisté à l'issue de son audition par une juge d'instruction.  

Le statut de témoin assisté est juridiquement placé entre celui de témoin et celui de mis en examen : il existe des indices pouvant faire croire à la culpabilité de la personne mais, aux yeux du juge, ils ne sont pas « graves ou concordants ». La personne placée sous ce statut a accès au dossier et peut être mise en examen ensuite si les investigations apportent de nouveaux éléments rendant vraisemblable sa culpabilité.

« Relation d'emprise professionnelle »

« Cette décision vient confirmer une nouvelle fois que les faits reprochés à Luc Besson n'ont aucun fondement », s'est félicité son avocat Thierry Marembert, confirmant une information du « Point ». « Elle intervient après un premier classement sans suite en février 2019 et des réquisitions contre l'ouverture de l'information judiciaire par un vice-procureur du parquet de Paris », a-t-il rappelé.   

Deux mois après le dépôt de sa plainte, la comédienne a dénoncé d'autres viols et agressions sexuelles, commises selon elle au cours de deux années d'une « relation d'emprise professionnelle » avec le producteur. Ces...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi