Achalasie : définition, cause, symptômes et traitement de ce trouble de l’œsophage

C’est une maladie rare dont la prévalence est de 1/100 000 personnes, précise le CHU de Lyon. Même si elle s’observe plus fréquemment sur la tranche d’âge de 30 à 40 ans, elle peut se développer à n’importe quel stade de la vie et affecter tout le monde. Les dysfonctionnements au niveau des contractions de l’œsophage et de l’ouverture du sphincter sont les principales caractéristiques de cette pathologie. Découvrez ce que recouvre l’achalasie, ses symptômes, ses causes, ses traitements.

On désigne par achalasie un problème de motricité de l’œsophage, lequel se manifeste par des difficultés à déglutir. En effet, pour être digérés par l’estomac, les aliments ont besoin d’emprunter le chemin de la bouche à l’œsophage, puis de passer le barrage du sphincter inférieur de l’œsophage, appelé cardia, pour atteindre l’estomac. Or, en cas d’achalasie, on rencontre des dysfonctionnements à ces deux niveaux. D’un côté, les contractions de l’œsophage pour permettre aux aliments de descendre, phénomène nommé péristaltisme, ne se font pas correctement (on parle alors d’apéristaltisme). Or la seule loi de la gravité ne permet pas à la nourriture de descendre le long de l’œsophage. Elle va donc stagner ou remonter.

Par ailleurs, le sphincter inférieur de l’œsophage, muscle censé s’ouvrir quand on avale, et se refermer après le passage de la nourriture pour éviter les reflux gastriques, ne s’ouvre pas ou pas entièrement (on évoque alors une hyperpression du sphincter), quand la personne souffre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles