Acné après l’été : nos astuces simples pour réduire l’effet rebond

·2 min de lecture

On a bien profité du soleil pendant nos vacances, mais à l’arrivée de la rentrée, de petits boutons s’immiscent partout sur notre visage. Le traitre a peut-être réussi à nous faire bronzer, mais il a aussi réussi à épaissir notre peau qui répond par un bourgeonnement, à pic pour le premier jour de retour au bureau. Voici quelques gestes pour réduire l’impact de l’acné post-été.

C’est le revers de la médaille. Le soleil grâce à ses vertus anti-inflammatoires fait des merveilles sur les peaux grasses et acnéiques. Le problème c’est que les UV agressent la peau qui, pour se protéger, s’épaissit et accumule du sébum. Au retour de vacances, la peau revient à son état normal ou son état empire.

Mettre de la crème solaire

Le soleil ne s’en va pas le 1er septembre. Alors en attendant l’hiver froid et nuageux, on évite de renforcer le problème et l’on applique une crème solaire à haute protection. Cela vous empêchera aussi de bronzer sur vos petits boutons et cela limitera l’apparition de cicatrices.

Nettoyer la peau en douceur

Attention, l’idée n’est pas d’agresser encore plus la peau qui va produire du sébum pour se protéger. On se tourne vers des gammes de nettoyants de démaquillants doux et naturels pour purifier sans irriter. Prenez l’habitude matin et soir de vous nettoyer le visage avec des mousses nettoyantes, lotions ou huiles démaquillantes apaisantes pour éliminer le surplus de sébum.

Ne pas toucher ses boutons

Le fait de percer ses boutons n’améliorera malheureusement pas l’état de votre peau. Cela risquerait de causer encore plus de dommages comme des cicatrices et de l’acné inflammatoire. On ne gratte pas non plus sa peau au risque de la parsemer de bactéries.

Hydrater sa peau en profondeur

C’est aussi simple que ça, mais c’est primordial. Matin et soir, et...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles