Acné, bouffées de chaleurs : 15 eaux florales pour se soigner grâce à l'hydrolathérapie

1 / 16

Acné, bouffées de chaleurs : 15 eaux florales pour se soigner grâce à l'hydrolathérapie

L’hydrolat est un extrait aqueux obtenu lors d’une distillation à la vapeur d’eau d’une plante fraîche, généralement aromatique. On obtient d’un côté l’huile essentielle et de l’autre l’hydrolat. La première est un concentré composé à 100% de molécules aromatiques. L’hydrolat, lui, est ni plus ni moins de l’eau de distillation enrichie de principes actifs et de molécules aromatiques. Il ne contient qu’environ 0,1% d’huile essentielle. Mais, il renferme les molécules biochimiques, (phénols, cétones, aldéhydes, minéraux, oligo-éléments) solubles dans l’eau, de la plante, que l’on ne retrouve pas toutes dans l’huile essentielle.

Toutes les parties de la plante peuvent être employées (fleur, feuille, racine, écorce…). En cas de distillation de la fleur seule, on obtient une eau florale : eau de rose ou de fleur d’oranger par exemple.

L’hydrolathérapie est donc une version douce de l’aromathérapie, complémentaire de cette dernière. Elle peut être prise au long cours, sans risque d’accoutumance ou d’agression des muqueuses gastriques ou intestinales (contrairement aux médicaments ou aux huiles essentielles, s’ils sont employés sur de longues durées ou intensément). Contrairement à l’aromathérapie (les huiles essentielles), ces eaux aromatiques ou hydrolats ont la grande qualité de pouvoir être utilisées pratiquement sans aucune restriction.

Hydrolathérapie : quelles sont les précautions à prendre avant d'utiliser les eaux florales ?

Certains hydrolats doivent être manipulés avec précaution : cannelle, gingembre, origan, sarriette, thym à thymol, et encens chez les moins de 3 ans ; sauge officinale, origan, sarriette, achillée millefeuille, romarin camphre, hysope, lédon du Groenland chez la femme enceinte ; sauge officinale en cas de cancer hormono-dépendant.

Eaux florales : comment les utiliser ?Par voie interne, ils sont consommés purs ou dilués dans un peu d’eau - posologie classique chez l’adulte : une cuillère à soupe dans un verre d’eau, 2 à 3 fois par jour ; en cas de cure,

(...) Cliquez ici pour voir la suite