Acné, imperfections, taches pigmentaires : comment gérer l'après-soleil ?

![CDATA[Shutterstock]]

"Sous l'effet du soleil, indique la Dre Marina Alexandre, dermatologue, la peau se pigmente soit de manière harmonieuse (le bronzage), soit de façon inhomogène (c'est là que l'on parle de taches liées au soleil)".

À cause des rayons UV, tous les éléments susceptibles de pigmenter - inflammations, cicatrices, traces de peeling... - peuvent prendre une coloration plus foncée et se démarquer du reste de la peau, voire se transformer en lésions pigmentées. S'il est nécessaire de stopper tous les soins contenant des acides exfoliants tels que le rétinol pendant l'été (ou du moins de les utiliser à très faible dose le soir), en revanche, on peut compenser l'exposition avec des antioxydants non photosensibilisants comme la vitamine C, en l'appliquant en prévention, sous sa crème solaire.

En été, notre peau est plus irritable

"Face aux rayons UV, la peau s'épaissit pour se protéger. Sur le moment, cela n'a que des points positifs, car outre la protection, cela permet de limiter acné et points noirs », explique notre experte, qui tient à émettre un bémol : « Mais dans les couches inférieures, cela contribue à l'obstruction de l'orifice des glandes sébacées."

Résultat, des microkystes et comédons se créent, et s'enflammeront à la rentrée, au moment où la peau s'affinera. Autre phénomène présent en été : l'inflammation. Parce que le rayonnement solaire est à son maximum, la production de radicaux libres par notre organisme est elle aussi très importante, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Une expérience confirme que les sèches-mains sont des nids à bactéries
Coup de soleil sur le nez : c'est une tendance maquillage (si si)
Quels aliments consommer pour retrouver des ongles et des cheveux en bonne santé ?
Huile de coco : 9 façons de l'utiliser en cuisine... et dans la salle de bains !
Coup de soleil : comment savoir si c'est grave ? 6 signes d'alerte à surveiller