Acné rosacée : causes, symptômes, laser, traitement

L’acné rosacée est une pathologie dermatologique plutôt courante. Cette affection touche les petits vaisseaux sanguins et provoque ainsi des rougeurs accompagnées parfois de pustules ressemblant à des boutons d’acné. Bien que des traitements existent, toutes les formes de rosacées ne sont pas forcément réceptives. Des mesures d’hygiène permettent de réduire, dans la majorité des cas, les manifestations gênantes de cette pathologie.

Autrefois appelée acné rosée ou acné rosacée, la rosacée est une pathologie dermatologique assez répandue. En Europe, la rosacée concerne entre 2 et 10 % de la population selon une étude publiée par la Revue médicale suisse. Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique de la peau qui se caractérise par l’apparition de rougeurs sur visage, des pustules inflammatoires ou des télangiectasies (dilatation des vaisseaux sanguins). Si cette pathologie a longtemps été appelée acné rosacée, ce terme devrait aujourd’hui être abandonné au profit de rosacée. En effet, longtemps confondu avec l’acné, ces deux affections sont distinctes.

La rosacée touche majoritairement les femmes à l’âge adulte. Cependant, les hommes ne sont pas épargnés par cette maladie dermatologique. Ces derniers sont d’ailleurs plus sujets à la forme hypertrophique de la rosacée, reconnaissable par l’apparition de protubérances charnues et par un aspect rouge et soufflé de la pointe du nez. Les individus à la peau et aux cheveux clairs sont plus fréquemment concernés par l’acné rosacée. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles