La composition des protections périodiques bientôt inscrite sur l'emballage

·1 min de lecture
L'emballage des serviettes hygiéniques et des tampons mentionnera la composition des produits. REUTERS/Stefan Wermuth (Photo: Stefan Wermuth via Reuters)
L'emballage des serviettes hygiéniques et des tampons mentionnera la composition des produits. REUTERS/Stefan Wermuth (Photo: Stefan Wermuth via Reuters)

SANTÉ. “Avec ce décret, je souhaite faire en sorte que chaque femme sache ce qu’il y a dans son tampon ou sa serviette”. Dans un communiqué, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que la composition des protections périodiques sera obligatoirement inscrite sur l’emballage des produits d’ici le 1er janvier 2023.

Selon ce projet de décret, les effets indésirables graves liés aux composants de ces protections intimes devront également figurer sur la boite ou dans la notice. Les précautions d’utilisation indiqueront l’importance du lavage des mains avant insertion ou retrait du produit, ainsi que le temps maximal de port recommandé.

Déjà en février 2020, un rapport parlementaire préconisait la mention de traces éventuelles de substances toxiques sur les emballages pour prévenir de tout risque de “choc toxique menstruel”.

Jusqu’à présent, aucune réglementation n’obligeait les fabricants à indiquer la composition de leurs protections périodiques; en France, les tampons et les serviettes sont considérés comme un bien de consommation courante contrairement aux États-Unis, où ces produits intimes figurent sur la liste des dispositifs médicaux.

L’entourage du ministre a fait savoir que des discussions avec les industriels étaient déjà en cours pour une entrée en vigueur au plus tard en janvier 2023.

La marque Tampax, interpellée en 2015 par une pétition signée par plus de 300.000 personnes, avait choisi deux ans plus tard d’indiquer la composition de ses tampons.

À voir également sur Le HuffPost: Elle crée un tampon géant pour que les marques de protection intime arrêtent le plastique

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles