Adèle Exarchopoulos sur son rôle de mère : « c'était une évidence pour moi »

·2 min de lecture

La très discrète Adèle Exarchopoulos s’est livrée dans une interview donnée à « Paris Match », ce mercredi 12 mai. A l’affiche de « Mandibules », l’actrice revient sur sa vie de mère célibataire.

Très attachée à sa vie privée, Adèle Exarchopoulos est néanmoins une comédienne très demandée au cinéma. Depuis la naissance d’Ismaël en 2017, elle n’a cessé d’écumer les plateaux. On l’a vue dans « Forte » de Katia Lewkowicz, ou encore « La Flamme » de Jonathan Cohen. Pas simple quand on doit élever un enfant. « Ce n’est pas facile de donner la vie tout en essayant de continuer la sienne. Il faut être partout, et parfois on n’est pas assez doux avec soi-même », concède-t-elle dans les colonnes de « Paris Match ». Elle évoque pour la première fois sa relation avec le rappeur Doums et peut compter sur ses proches, qui la soutiennent au quotidien. « Moi, je vis seule avec mon fils, mais il voit son papa, j’ai mon père qui m’aide. » Parmi ses proches, l’actrice Leïla Bekhti est une présence indispensable pour la jeune mère. « J’habite dans l’immeuble de ma meilleure amie, qui m’aide aussi beaucoup », précise-t-elle. En 2020, Adèle Exarchopoulos révélait à « ELLE » à quel point Leïla Bekhti jouait un rôle crucial dans sa vie privée.  « Elle et son mari [l'acteur Tahar Rahim, ndlr] sont ma deuxième famille (…) Avec Leïla, je ne parle pas cinéma ou si peu, on est davantage dans le quotidien. » Mère célibataire comblée et à l’affiche de film de Quentin Dupieux qui sort en salles le 19 mai, l’actrice souffle : « Je n’oserai pas me plaindre. » 

Lire aussi : Adèle Exarchopoulos : « J’ai une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles