• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Adèle Haenel : annulation de la garde à vue de Christophe Ruggia, accusé d’agressions sexuelles

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les avocats de Christophe Ruggia ont obtenu gain de cause. Le réalisateur mis en examen en janvier 2020, à la suite des accusations d'Adèle Haenel pour "agressions sexuelles sur mineur de quinze ans par personne ayant autorité", a obtenu l'annulation de son interpellation et de sa garde à vue par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, révèle Le Parisien jeudi 14 octobre 2021. Une décision prise le 30 septembre.

Pour rappel, Christophe Ruggia a été arrêté à son domicile le 14 janvier 2020, alors qu'une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris. En effet, Adèle Haenel, qui s'était exprimée dans une interview accordée à Mediapart le 4 novembre 2019, avait fait des révélations fracassantes sur le comportement du cinéaste à son égard. La comédienne l'accusait d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel permanent". Des faits qui remontent à de nombreuses années, sur le tournage du film Les Diables. L'actrice était âgée de 13 ans, lorsque ce long-métrage est sorti en salles.

Pour les avocats de Christophe Ruggia, Mes Fanny Colin, Orly Rezlan et Jean-Pierre Versini-Campinchi, la médiatisation de cette affaire a provoqué "des excès de zèle" à l'égard de leur client. Selon eux, son arrestation à domicile, qui aurait pu être remplacée par une simple convocation, ainsi que le recours à la force, étaient injustifiées. "Non seulement nous avions expliqué qu’il se tenait à la disposition de la justice, mais il avait été géolocalisé chez lui, n’a contacté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles