Adénocarcinome bronchique : définition, symptômes, traitements de ce cancer du poumon

Également appelé cancer bronchique ou cancer broncho-pulmonaire, l’adénocarcinome pulmonaire constitue le type de cancer du poumon le plus fréquemment diagnostiqué, puisqu’il représente près de 60 % des cas de cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) selon l’Assurance maladie. Comment se manifeste-t-il ? De quelle prise en charge fait-il l’objet ?

Selon Santé publique France, le nombre estimé de nouveaux cas de cancer du poumon en France était de 46 363 en 2018. Il s’agit du deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, et du troisième chez la femme. Et si les chiffres démontrent une stabilisation du nombre de nouveaux cas annuels chez l’homme, le nombre de nouveaux cas chaque année a été multiplié par 7 en 30 ans chez la femme. Les cancers bronchiques se répartissent en deux grandes catégories, qui vont se différencier l’une de l’autre selon les cellules des bronches qui sont concernées (Assurance maladie) :

L’adénocarcinome bronchique représente l’une des formes de cancers bronchiques non à petites cellules les plus fréquentes (60 % des cas). Il se développe généralement au niveau des cellules situées en périphérie des poumons. Les adénocarcinomes sont eux-mêmes sous-catégorisés en fonction de la forme et du volume tumoral :

Si la détection précoce de l’adénocarcinome bronchique reste difficile, c’est en partie à cause de l’absence de signaux d’alerte caractéristiques de la maladie. Selon l’Institut national du cancer, dans un premier temps, le cancer du poumon se manifeste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles