Adapter son alimentation à son profil génétique, c’est pour demain !

Surpoids, cholestérol, diabète ou arthrose : imaginez qu’on vous fasse, demain, une ordonnance alimentaire ultra-personnalisée pour répondre à ces problématiques, qui vous indiquerait quand consommer vos fruits pour empêcher votre glycémie d’exploser, quelle quantité de protéines ou de lipides prévoir pour calmer votre inflammation, quelle huile végétale utiliser pour réguler vos triglycérides... Ce régime ne s’appliquerait qu’à vous : affligée des mêmes maux, votre voisine s’en verrait sûrement prescrire un différent. Cela paraît irréel et pourtant, cela s’appelle la nutrition de précision, une nouvelle approche sur laquelle travaillent les scientifiques.

Cette alimentation du futur part de l’idée que nous ne réagissons pas de manière identique aux aliments. "Deux personnes de même poids qui souffrent de diabète de type 2 n’auront pas la même réponse glycémique en mangeant une banane, par exemple", note la Pre Karine Clément, endocrinologue et nutritionniste. Une question de métabolisme. Voilà pourquoi on a beau appliquer les préconisations du médecin, on ne constate pas toujours une amélioration de nos bilans sanguins. Ou pourquoi certains maigrissent facilement quand d’autres stagnent malgré leurs efforts. "Les consignes type "5 fruits et légumes par jour" sont bénéfiques pour la majorité de la population mais elles ne suffisent pas toujours. Il faut les remplacer par des conseils adaptés au métabolisme et aux besoins de chaque individu", résume le Dr Patrick Borel, directeur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles