Addiction aux écrans : 84% des jeunes passent 6 heures par jour devant, une étude alerte

©Getty Images / Carol Yepes

Une récente étude Ipsos/Macif vient mettre en lumière l’addiction aux écrans des jeunes âgés de 16 à 30 ans. La situation est alarmante et beaucoup reconnaissent avoir perdu le contrôle au moins une fois. Décryptage.

Les jeunes âgés entre 16 et 30 ans sont concernés par l’addiction aux écrans, au même titre que la drogue ou l’alcool. C’est d’ailleurs ce que révèle le baromètre Ipsos/Macif 2022, publié mardi. Au total, un jeune sur deux affirme dépasser les six heures par jour devant les écrans. Une situation inquiétante puisque cela a des répercussions sur leur santé mentale. Beaucoup affirment d’ailleurs avoir déjà perdu le contrôle. Le problème ? De nombreux jeunes diminuent le problème et n’ont pas conscience de la dangerosité que représentent les écrans.

À lire aussi >> Dépendance aux écrans : comment s’en libérer ?

De nombreux effets néfastes pour la santé

Après deux années de crise sanitaire, l’addiction aux écrans s’est sans aucun doute intensifiée chez les jeunes âgés de 16 à 30 ans. Au total, ils sont 84 % à avouer passer 6 heures ou plus devant. Un temps conséquent qui s’explique par une perte de la notion du temps une fois devant les écrans, pour 63 % des interrogés. Cette surconsommation des écrans entraîne ainsi de nombreuses « situations négatives ». En effet, l’impact sur la santé mentale et sur le quotidien se fait ressentir. Beaucoup reconnaissent sentir un mal-être, mais également des épisodes d’échecs scolaires ou professionnellement sans compter un isolement social. Enfin, 48 % d’entre eux affirment rencontrer des difficultés pour s’endormir : une autre conséquence qui peut s’avérer...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles