Adele : pourquoi sa perte de poids lance le débat sur les réseaux sociaux

Alix Girod de l'Ain

« L’affaire » de la perte de poids d’Adele serait-il l’un des marqueurs les plus sûrs de la schizophrénie de l’époque ? C’est la question que se pose notre éditorialiste Alix Girod de l’Ain.

L’année dernière, Adele, qui a vendu plus de 100 millions de disques depuis ses débuts en 2006, avait choisi de faire une pause, officiellement pour préparer son prochain album (le dernier est sorti en 2016), officieusement pour se remettre d’un chagrin d’amour. En avril 2019, son divorce du père de son fils Angelo, 7 ans, Simon Konecki, semble avoir servi de détonateur. Nouvelle vie, besoin de changement, à 31 ans, la chanteuse commence à maigrir. Beaucoup. En Janvier 2020, des premières photos d’elle, prises par des fans dans les Caraïbes la montrent ayant perdu une vingtaine de kilos. Dans les rédactions des magazine people, très vite, le verdict tombe : Adele suivrait le régime "Sirtfood diet", composé d’aliments contenant des sirtuines, une famille d’enzymes que l’on retrouve dans la pomme, le thé matcha, l’huile d’olive, le soja, les agrumes ou l’oignon. À ce moment-là, sur les réseaux sociaux, c’est l’incrédulité : Adele, une des stars préférées des millenials, est méconnaissable ! Clavicules apparentes, visage émacié, certains fans doutent même qu’il s’agisse bien d’elle. Mais l’heure n’est pas encore aux jugements et aux critiques. L’affaire Adele démarre réellement le 5 mai dernier. Le jour de son 32ème anniversaire, la chanteuse s’affiche sur Instagram en mini robe noire... et ça met le feu aux poudres. Où est passée la jeune maman aux formes voluptueuses ? La chanteuse semble avoir perdu la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi