Les adolescents écoutent de moins en moins leur mère, c'est la science qui le dit !

"L'univers social des enfants se transforme à l'adolescence. Alors que la socialisation des jeunes enfants tourne autour des parents et des personnes qui s'occupent souvent d'eux, l'adolescence est caractérisée par un changement d'orientation sociale vers des membres non-familiaux, un processus d'adaptation qui prépare les adolescents à leur indépendance", affirme une équipe de chercheurs de l'université Stanford (États-Unis).

Leurs travaux, publiés le 28 avril dans la revue The Journal of Neuroscience (source 1), indiquent qu’à partir de 13 ans, le cerveau des adolescents (filles et garçons) n’est plus perméable à la voix de leur mère : "Lorsque les jeunes enfants entendent la voix de leur mère, certaines régions de leur cerveau montrent une plus grande activité que lorsqu'ils entendent des voix non-familiales et non-familières. Il est frappant de constater que les adolescents plus âgés présentent l'effet inverse, avec uneactivité accrue pour les voix des membres non-familiaux par rapport à la voix de leur mère", indiquent les travaux.

En cause ? Des changements neurobiologiques ancrés, que les chercheurs doivent encore explorer.

Le cerveau des ados, plus réceptif aux voix d'inconnus qu’à celle de leur mère

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont demandé à des mères de prononcer des mots dénués de sens et de s’enregistrer. Ils ont ensuite fait écouter ces enregistrements à leurs enfants...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles