Comment adopter le style oversize ? Nos conseils

·1 min de lecture

Lâchez vos slims, vos leggings et vos skinnys. Lâchez aussi les robes côtelées et les pulls chaussettes qui collent trop au corps. Après des années de règne sans partage qui ont fait du slim le seul jean envisageable, la mode a décidé de prendre le large et de se rebeller. Au rayon jean, désormais, c’est la folie du "plus, plus, plus" : plus de soufflet pour le jean slouchy, plus de cuisses pour le mom, plus de taille et de pinces pour le paperbag ! Et c’est le même refrain du côté des pulls qui rallongent leurs manches, des vestes qui se portent épaules tombantes et des petits hauts qui ne jurent plus que par le format carré. Ultra confortable sur le papier, cette nouvelle mode n’est pourtant pas la plus facile à dompter. Comment ne pas transformer le plus de tissu en trop de tissu ? On vous dit tout.

Littéralement, l’oversize désigne quelque chose de surdimensionné. Popularisé dans les années 1980 avec la naissance d’un vestiaire streetwear (tee-shirt XXL, survêtement trop grand, baggy, crop top au col échancré), l’oversize a véritablement commencé à intéresser les créateurs dans les années 1990 avec l’avènement d’une mode minimaliste venue des pays du Nord de l’Europe. C’est le crédo des "Six d’Anvers" qui regroupent à l’époque Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs, Walter Van Beirendonck et Marina Yee : malgré des styles très différents les uns des autres, ils ont alors en commun l’envie de déconstruire leurs vêtements pour réinventer des contours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite